Trail hivernal des Noct’en Bulles 2017

16 Décembre 2017

-Miss Kiwi: nous voila trois semaines après le marathon de la Rochelle. L’après course a été plutôt compliqué, grosse douleur à la hanche pendant le marathon, deux sorties par la suite sans problème et puis 15 jours après c’est le drame. Partis pour une vingtaine de km avec Gouverneur en mode nocturne à la frontale sous la neige, tout va bien jusqu’au 8è km et d’un coup impossible de mettre un pied devant l’autre. Ca s’est finit dans un mélange de tram, stop, et portée par le petit coeur ahah. Cette sortie mémorable, c’était une semaine tout juste avant le trail. Entre deux grosse séance d’ostéopathe pour remettre tout ça en place, je pense qu’il n’y a pas un seul os qu’il ne m’a pas fait craquer… Autant dire que j’aborde la course avec pas mal de réserves. En plus Yohann a déjà participé à ce trail trois ans avant, son pire souvenir, conditions climatiques pourries, terrain impratiquable, la totale. A se demander ce qu’on fout la ahah. Mais bon le dossard est pris, le temps pas trop mal même si il fait froid, et puis surtout on est tout les deux. On aborde la course à la cool, en mode rando-trail si il le faut, on vient se faire plaisir, profiter d’une course de nuit en nature, pas pour se faire mal.

trail des noctenbulles noct'en bulles 2017 4
Miss Kiwi en mode luciole des bois

On retrouve quelques têtes connues avec les copains de Jog in Reims, on déconne un peu et on rejoint la ligne de départ. Quelques mètres de bitume avant d’attaquer les choses sérieuses: la bouillasse. Bah oui on est sur un trail en plein mois de décembre ma grande,  en plus il a plu toute la semaine, si tu voulais rentrer sans te salir c’est rapé ^^ Ca grimpe, ça glisse, ça redescend, c’est un peu les montagnes russes quoi. On s’amuse, on s’agrippe aux branches, on essaye de rester debout surtout. D’ailleurs ça a faillit mal se terminer, avec une glissade mémorable main dans la main sur une dizaine de mètres, j’ai bien cru que ça allait se finir dans le fossé cette histoire, mais on a tellement rigolé que ça m’aurait même pas dérangé. C’est mon premier trail de nuit, et je découvre une autre manière d’aborder la course. Je prend vraiment plaisir à admirer le paysage de nuit, avec les lumières de la ville plus bas et la ribambelle des frontales des coureurs qui se suivent. Magique.

trail des noctembulles 2017 vue nuit
Vue sur la ville et les frontales. La photo rend moins bien qu’en réalité, c’est vraiment magique

Sinon côté course, pas de douleur mais un sérieux manque d’entrainement qui se fait ressentir. Le cardio ne suit pas, les jambes non plus. Mais comme on n’est pas là pour exploser le chrono on s’en fiche un peu. Alors on marche, on court, on trottine, on glisse. A mi parcours a peu près, au point le plus haut de la course, on arrive à un feu de camp, avec bénévoles au taquet, musique et tout le barda. C’est super sympa. On passe aussi au milieu d’un village, avec pas mal de monde pour nous encourager, quelques marches qui font bien mal au pattes, et on retourne dans la forêt. Arrivés sur le bord d’un ruisseau, on a beau chercher un passage au sec, bah y en pas. Alors ce sera un charmant petit bain de pied par 0°. Ce qui veut dire finir les 8 derniers km à peu près les pieds gelés, même pas peur. Au final on termine la course en 3h20, dans les derniers, mais sans douleur. D’ailleurs les bénévoles à l’arrivée nous on dit qu’on était peut être pas les premiers en chrono, mais en tout cas les premiers à franchir la ligne avec un tel sourire ^^ C’est aussi ça la course, en tout cas pour moi. Y’a des moments pour aller se chercher et se dépasser, d’autres pour profiter et savourer l’instant. Cette course, elle faisait partie de la deuxième catégorie.

trail des noctembulles noct'en bulles 2017
Quand on vous dit que c’est de la bouillasse ^^

-Gouverneur: Bon alors comment vous dire? Je m’étais promis mais vraiment promis de ne jamais refaire cette course qui a été la pire de ma vie en 2014 à cause des conditions climatiques pourries et d’un équipement pas du tout adapté à la situation!  Vent, pluie, température en dessous de 0 degré, c’était en 2014 et je m’en rappelle comme si c’était hier!!! J’avais tellement souffert et j’étais surtout tellement tombé!!!

2017!!! La connerie a pas faire je plonge en plein dedans quand Miss Kiwi me dit qu’elle veux faire le trail des noctambules, je ne peux céder à la tentation de partager un moment mémorable avec elle! Je m’inscris donc tout en me disant « mais putain pourquoi je fais ça ?! »

Les quelques jours d’avant course sont tout simplement pourris niveau météo, ce qui accentue mon appréhension au niveau du terrain qui sera tout simplement gras mais bon c’est tout je me dis après tout que ça me fera un bon entrainement pour le marathon des sables! Une course de nuit ? Ok je prends, il va juste falloir faire gaffe de ne pas se blesser! Je suis quand même un peu plus equipé cette année avec une vraie paire de baskets de trail. Allez ça va le faire!

trail des noctenbulles noct'en bulles 2017 3
Gouverneur qui se demande ce qu’il fait la

Le jour J, bon déjà niveau météo on est pas mal, il n’y a pratiquement pas de vent et il fait bon malgré qu’on soit en décembre. Superrr!!! Je suis super excité et saute dans tout les sens comme un gosse, en train de taquiner Miss Kiwi avec des coups de pied de karaté qui n’existe pas ahahah! Pas de chrono en vue = pas de pression et même si on finit derniers on s’en fout le seul objectif est de prendre du plaisir et surtout de ne pas se blesser!

Les km s’enchaînent plutôt pas mal jusqu’à notre arrivé sur les terrains vraiment très gras où on alterne marche et course. A certains moments on se pose la question si on est pas vraiment les derniers d’ailleurs, parfois l’impression d’être seuls au monde perdus dans une forêt en plein hiver! Mais un individu farfelu nous double en sautillant comme une grenouille avec une toute petite frontale encore plus bas de gamme qu’un paquet de gruyère éco + et une lampe dans la main! Bizarre! Mais on continu notre périple les pieds desormais trempés mais toujours en très bon état !

L’organisation a vraiment été super, il y a des bénévoles présents sur tout le parcours et aussi des pompiers pour nous aider dans certains endroits relativement dangereux! Pour ma part j’ai pris énormement de plaisir à refaire cette course! Assez surprenant avec le souvenir que j’en avais gardé en 2014!

Et comme d’habitude une ligne d’arrivée franchit main dans la main avec ma cherie donc rien que pour ce beau moment partagé avec ma moitié je suis super content d’avoir participé à cette course et surtout pour notre ravitaillement au fast-food même si les gens nous regardait de bas en haut avec nos tenues remplies de boue!

trail des noctembulles noct'en bulles 2017 2
Oui on était bien contents d’arriver ^^
  • Le trail des Noct’en bulles c’est:
    • Une course solidaire: une partie des bénéfices est reversée à une association dont le but est d’accompagner les personnes atteintes de cancer
    • 19,3km pour 630m de dénivelé positif
    • Départ à 18h aux Mesneux (51)
    • Un joli parcours de nuit, avec la ribambelle de frontale qui défile, c’est franchement joli à voir
    • Une ambiance chaleureuse
    • Des bénévoles au top
    • Ravitaillement à l’arrivée avec gaufres et vin chaud (enfin pour les gaufres faudra penser à aller plus vite que nous, on est arrivés après la bataille)
affiche trail hivernal des noctembulles noct'en bulles 2017
Affiche officielle de la course

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s