Ecotrail 21km Bruxelles 2017

-Gouverneur: J’en suis arrivé à m’inscrire à cette course uniquement parce qu’il y avait une medaille à la clé (oui oui c’est la verité et je l’assume TOTALEMENT !!! )22366243_1040674029407997_8643585182660189240_n

Mon pote Nico qui n’est pas vraiment fan de la course à pied va m’accompagner mais non !! c’est plutot l’inverse en faite ! Pour la deuxième fois d’ailleurs (après les 20km de bruxelles) Donc pas fan de la course à pied je disais mais il aime le challenge et suis un programme à la lettre pour être au top ! Surtout au niveau de l’alimentation , il m’a carrément bluffé à peser chaque gramme à chaque repas (limite le mec faisait flipper quoi ! )

Chloé n’est pas super adepte des trails (pour le moment). Mais ca tombe plutôt bien car elle a son premier marathon (Tours) dans 2 semaines. Alors je n’aurais pas été super emballé par l’idée qu’elle y participe en pleine préparation avec tout le chemin parcouru pour prendre le risque de se blesser sur un trail.

Jour J mouais… je dirais plutot jour « P » !!! P comme pluie avec tous ce qui tombe ce samedi matin comme flotte à peine 2h00 avant la course ça nous file presque les larmes aux yeux , oui j’en rajoute c’est bon ! Bref on fait quand même pas trop les malins à ce moment la , on reste même dans la voiture pendant une vingtaine de minutes comme des victimes à attendre que ça se calme , on se rend vite a l’evidence et on se rend compte qu’on va ramasser sévère !

Ecotrail Bruxelles
Avant le départ

Et la c’est l’illumination ! Plus de pluie , un pti rayon de soleil et c’est reparti , on rigole , on parle avec tout le monde comme d’hab , le temps est devenu meilleur mais le terrain est resté bien gras et glissant , fallait pas trop en demander quand même !!! De toute facon même pas peur !!! Je suis équipé avec mes basket de trail « Lasportiva », habillé en traileur et avec mon sac « Waa » sur le dos chargé à 4kg en guise d’entrainement pour le marathon des sables .

13H00 pétante c’est parti on se lance pour un trail de 21Km dans la joie , la bonne humeur et la boue ! Autant vous dire que ce jour là , il n’y avait pas de place pour les princesses qui voulaient rester propres ! Mon pote Nico s’en sort plutôt bien, les 10 premiers Km il ne s’arrête même pas au seul ravito de la course , moi j’étais la sans but précis , sans chrono , limite en touriste alors pour une fois que je peux profiter d’un ravito sans me presser, j’vais pas me gêner tiens ! Je dis donc à Nico de partir devant , je le rejoindrai plus tard. Et il partit …

Je prends donc le temps de boire mon pti soda et de prendre le luxe de manger du chocolat. Cinq bonne minutes s’écoulent , j’me dis stop !!! Il est temps d’enclencher le mode fusée pour ratrapper mon ami et là sans blaguer je sais que je n’ai pas fait semblant , j’accélère direct pour être à 4 min du Km et franchement je m’éclate comme un fou en esquivant les obstacles , j’avoue que je prend même des risques inutiles et débiles mais je me sens bien , je me sens voler en slalomant entre les obsctacles de la nature et les gens que je double , quand soudainement j’entends le souffle de quelqu’un à mes côtés, et courir à cette allure dans les bois n’est pas vraiment commun. En fait c’est juste un traileur qui à la vue de mon sac officiel du marathon des sables a compris quel était mon objectif, il me suit donc pendant 300 bon mètres et nous échangeons quelques paroles sur la course mythique du désert. Il me donne rdv en avril 2018 car lui est déja inscrit !!! J’apprendrai à la fin de la course que ce sera sa 4éme participation !!! Le type ne blague pas du tout ! Nous sommes devenus amis sur Facebook et suivons nos préparations en attendant le jour fatidique …

Je rejoins enfin Nico , oui c’est vrai je suis essouflé , mais je m’en remet vite alors calmez vous, mon ami lui a un peu plus de mal , ça commence à devenir difficile  , surement à cause du denivelé peut être . Denivelé pas ouf mais dénivelé quand même ! Ok?! Mais je n’ai aucune inquiétude concernant sa determination à finir la course dignement donc on continue sans faiblir. Ralentir ??? oui , mais pas faiblir !!!

On arrive dans le dernier Km , je sens que c’est la delivrance pour lui et il accélère à la vue de l’arche de l’arrivée !!! Sprint final à la régulière , on est super contents de ce moment partagé. Pour ma part j’ai trouvé le parcours mortel avec quelques montées casse patte sur la fin mais c’est aussi pour ça qu’on est là quand même , faut pas déconner !!!

A l’arrivée je retrouve ma fille qui me racket ma medaille directement !! Hey mais j’etais venu pour ca !!! Rends la moi !!! Et Chloé qui à participé à la course en tant que supportrice , une 1ére pour elle.

Certe c’était loin d’étre la course la plus dure mais qu’est ce que ca fait du bien d’avoir du soutiens et de pouvoir partager son aventure avec sa compagne à l’arrivée !!!

PS: j’ai lancé le defi à Nico de faire le marathon de Bruxelles en 2018 , affaire à suivre …

Ecotrail Bruxelles 2017
Photo de la médaille avant le racket ^^

-Miss Kiwi: Ahah oui j’avoue le trail c’est pas là où je m’éclate le plus. Il faut vraiment que le paysage soit canon, genre trail en montagne ou en bord de mer, mais sinon crapahuter dans la caillasse et la gadoue en essayant de ne pas se péter un truc, c’est pas ce que je préfère. Et pour être très, très honnête, quand j’ai vu le temps qu’il faisait le jour du départ, j’étais bien contente de ne pas participer et de pouvoir rester au sec ^^

Alors oui première pour moi, je me retrouve sur une course sans dossard, en charge des enfants et de l’appareil photo. Mission que j’accepte avec grand plaisir, vu que c’est par choix que je ne participe pas. Et ça me donne l’occasion de découvrir une autre facette de la course, de profiter différemment de l’ambiance, de voire l’épreuve d’un autre oeil.

C’était vraiment cool de pouvoir l’encourager, de le voir au milieu de la vague du départ en essayant de pas louper les photos (ce serait con de se retrouver avec de jolies photos de gens qu’on connait pas quand même). J’ai découvert le stress de l’attente, parce que sur un trail encore plus que sur d’autres courses, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Et aussi la joie de le voir franchir la ligne d’arrivée avec le sourire, dans les temps qu’ils avaient comme objectif avec Nico.

Au final une jolie expérience, qui se renouvelera surement sur de plus longues distances, pour lesquelles je n’ai pas (pour le moment ^^) le niveau pour le suivre. Une autre manière de partager notre passion commune.

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s